Expressions Artistiques et Culturelles

Rechercher

FORMATION

Formation : Dispositif « Premières pages», le regard de Sylvie Damidot Subtil.

Suite à la formation «Comment lire aux tout-petits ? » d’Isabelle Jannot au sein de la Médiathèque départementale de Chaponost , nous avons voulu nous intéresser de plus près au dispositif « Premières pages ». Afin d’avoir de plus amples informations, nous avons échangé avec Sylvie Damidot-Subtil, interlocutrice sur le dispositif, bibliothécaire référente de territoire

  • Le dispositif « Premières pages » étant en place depuis 2017, avez vous déjà eu des retours, imaginez vous des suites ?

« Premières pages est un dispositif du département du Rhône labélisé par le ministère de la culture dont le but est de favoriser la lecture pour les enfants de moins de 3 ans  ainsi que l’appropriation de l’objet livre par les enfants ainsi que les familles.

L’ album offert pour la naissance ou l’adoption d’un enfant de moins de 3 ans est distribué par les bibliothèques lors d’évènements ou de rendez vous avec les parents. Cet évènement permet aux familles de découvrir les bibliothèques. Ils profitent également d’un abonnement familial offert durant un an.

Ce dispositif a été l’occasion de créer une véritable dynamique entre professionnels de la lecture publique et de la petite enfance et donner l’habitude aux familles, qui osent pousser la porte de la bibliothèque afin d’y trouver des ressources.

Dernièrement, une puéricultrice qui avait fait la formation est venue me voir, me confiant qu’à présent, elle a toujours un album pour enfant dans son sac, et qu’elle est heureuse de parfois l’utiliser auprès d’un tout-petit. C’est pour moi un véritable signe que ce dispositif fonctionne, il marque les gens et les fait prendre conscience qu’ajouter un peu de lecture dans le quotidien des enfants peut adoucir beaucoup de choses. Je suis très heureuse de ce retour. »

  • Quelle est votre vision de la bibliothèque aujourd’hui ?

«La médiathèque départementale accueille les médiathèque municipale en zone rurale et zone périurbaine, nous sommes donc un des premiers lieux culturels sur les communes.

Pour moi, les bibliothèques sont un véritable lieu de liberté, dans le sens où elles sont ouvertes à tous et où chacun peut entrer librement, s’asseoir, profiter des ressources ( livres, postes d’écoute de musique, de visualisation de film, profiter de la presse, profiter d’un lieu calme), sans qu’on ne nous demande rien.

Les bibliothèques sont des lieux de formations, de recherche, de divertissement, mais également de partage .»

 

  • Quelle est votre vision du métier de bibliothécaire ?

« Pour moi, ce métier porte le rôle de passeur, de médiateur, c’est une personne qui est là si besoin. C’est quelqu’un de discret mais disponible pour laisser l’ouverture et la liberté à chacun.

Le bibliothécaire est également là pour accompagner, guider et informer. C’est une personne qui se doit de toujours donner une réponse à l’usager.

Son rôle est également de sélectionner ce qui parait le plus approprié et le plus intéressant pour les lecteurs. Nous sommes un reflet de l’édition actuelle. Un grand nombre de documents de contenus sortent tous les jours, il faut donc faire une sélection des œuvres pour en faire profiter au plus grand nombre. »

 

  • Le dispositif « Premières pages » semble vous tenir à cœur, quelle est votre envie pour les enfants et la lecture ?

« L’un des objectifs du dispositif est d’élargir la lecture aux tout-petits à tous les personnels de la petite enfance mais également de fédérer tous les professionnels en contact avec les tout petits.

Je souhaiterais qu’il y ait plus de partage autour de la lecture en famille. Que la lecture et l’objet livre entrent dans l’intimité des foyers. L’histoire du soir racontée aux enfants à tendance à disparaître et c’est dommage car lire est un moment de partage et permet de prendre du temps ensemble. Autour des mots, on tisse beaucoup de choses, de liens. Il me semble important qu’un enfant se construise avec ce bagage, les livres permettent une indépendance et une découverte du monde.

Concernant ce dispositif, nous souhaitons organiser une conférence à destination du grand public sur l’importance de la lecture dès le plus jeune âge. Nous avions déjà prévu de la faire l’année passée, mais à cause de la situation sanitaire, nous avions dû l’annuler.

En bref, j’espère que ce dispositif touchera de plus en plus d’enfants et de famille, et que la lecture trouvera une place dans le quotidien de chacun. »

NOS PARTENAIRES

Partenaires financiers 2019