Expressions Artistiques et Culturelles

FORMATION

Retour sur : une formation qui « conte »

Deux sessions de formation de 3 jours « Le conte : un répertoire et des animations », animées par Isabelle Jannot, conteuse et artiste associée à Filigrane, ont démarré la semaine dernière au Centre Savoie-biblio du Chablais puis au centre de Maurienne.

Isabelle Jannot a toujours autant de plaisir à animer ces journées de formations en partageant un bouquet d’histoires où les mots crépitent ! Devinettes, formulettes, comptines, énigmes ou proverbes ne sont pas en reste pour jouer avec la parole dans tous ses états !

Le conte a toujours éveillé l’intérêt d’Isabelle. Elle se souvient du moment fort où voyant un conteur sur scène elle eut elle aussi le désir de vivre la même intensité.« C’est fort pour moi, de voir que cela continue, que les paroles  vivantes, habitées ravivent la flamme chez celles et ceux qui les entendent.  »

A la suite de ce premier jour de formation, Isabelle Jannot a présenté un de ses spectacles, « Mots… malice ou maléfice » : Comment le coq va t’il se sortir de la gueule du renard où son orgueil et sa naïveté l’ont fourrés… ? Du loup ou du paysan qui tiendra sa parole..? Les mots créent tout un monde, ils embrouillent ou bien charment et permettent parfois au moins costaud de se sauver d’une situation délicate. Mais attention… parfois tel est pris qui croyait prendre !

Ce spectacle familial, accessible à tous à partir de 6 ans a permis de mettre en lumière les thèmes et techniques abordées lors de cette première journée de transmission :

  • Comment situer le conte par rapport à la lecture ?
  • Comment « décortiquer » un conte, reconnaître et jouer avec les registres de langue ? Comment en extraire sa structure ? *
  • Comment travailler la mémoire et l’imaginaire ?
  • Comment faire vivre un conte, visiter les émotions, habiter les silences ?

Ce temps de représentation était aussi l’occasion de souligner la différence entre la lecture et le conte et de conscientiser la place essentielle de l’oralité et de la création dans l’art de conter :

« L’oral ça fonctionne, sans livre d’images. Ca me donne envie d’essayer avec les tout-petits, et je crois que ça va marcher. »
« Ton plaisir sur scène me donne envie de raconter aussi… ! »
« Je croyais que sans image, ça ne marchait pas, mais j’ai vu que si, je suis redevenue une petite fille pendant une heure… »
« Ça nous donne la pêche, ça nous motive !! »
« J’ai juste envie de faire pareil. »
« C’est bien en fin de première journée, comme ça on comprend mieux des choses que tu as pu dire dans la journée.  »
« Ca tord le cou au caractère sacro-saint de l’écrit, ca nous donne des libertés… »  

Tous ces retours ont fait chaud au cœur à Isabelle qui est convaincue plus que jamais de la force du « bouche-à-oreille » !

NOS PARTENAIRES

Partenaires financiers 2019