Expressions Artistiques et Culturelles

ATELIER

A tous les âges et par tous les temps, créons, c’est essentiel !

Les ateliers de pratique artistique financés par la communauté de communes des Monts du Lyonnais ont vu le jour en ce début d’année 2021 dans 2 structures partenaires : la MFR de Saint-Laurent de Chamousset, avec 2 classes de 3ème, et dans l’EHPAD La Passerelle à Larajasse avec un groupe d’une dizaine de résident.e.s.

20 heures d’ateliers ont été organisées pour chaque structure :

  • 20 heures pour co-créer une fresque murale sur le thème de la lutte contre le harcèlement chez les jeunes avec Antoine Louis-Grand, artiste plasticien, Pauline Denis, formatrice en éducation civique et citoyenne, et 4 groupes d’élèves de 3ème.

Après avoir travaillé collectivement sur les représentations qu’ils ont du harcèlement, réalisé chacun.e leur propre essai sur papier et échangé sur les concepts clés à faire apparaître, les jeunes des classes de 3ème A et 3ème B se sont lancés en tant qu’apprentis graffeurs pour couvrir le mur central de la cour de la MFR de messages impactants.

Par tous les temps depuis début janvier, ces jeunes créent leurs pochoirs et font leurs graffs avec l’impulsion de leur formatrice Pauline et le regard avisé et encadré d’Antoine.

IMG_20210209_111052

Le dernier atelier aura lieu le 25 février.

  • 20 heures pour co-créer un film-photos avec Maxime Disy, photographe, réalisateur, Maud Peyrache, comédienne et metteuse en scène invitée par Maxime, et l’animatrice de l’EHPAD Isabelle Chillet.

« Quelle joie, quelle récompense ! » s’exclame Eugène, résident de l’EHPAD La Passerelle, en parlant de l’atelier photographique proposé par Maxime.

Munis d’appareils argentiques et d’un protocole photographique proposé par Maxime, le groupe uni de résident.e.s de 70 à 96 ans s’est emparé de cet outil pour prendre en photos des scènes de leur quotidien.

« Il n’y a pas d’âges » pour retrouver du plaisir à prendre des photos. Au départ ils étaient hésitants, et au final « ça venait tout seul », il suffit « de commencer, de se remettre en route ». Un sentiment de fierté se dégage du groupe alors qu’il découvre ses photos imprimées et qu’il sélectionne ses photos préférées pour l’exposition. « La sélection, c’est le travail le plus difficile », leur confirme Maxime. Et il conclut ému en soulignant que pour lui cette expérience fut « une belle leçon de vie » et que cela le réconforte dans sa voie d’artiste et créateur : « je souhaite créer toute ma vie car il y a toujours de la projection et un futur ». « Vous êtes les personnes âgées que j’aimerais être plus tard ».

IMG_20210113_142125

Il s’est produit quelque chose de particulier dans cette « maison de retraite du bonheur », un temps suspendu, un temps de partage fort qui remet en valeur le rôle essentiel et presque vital de ces temps de création partagée pour donner du sens au quotidien.

NOS PARTENAIRES

Partenaires financiers 2019